Concrétisons Nos Idées

JAH-3 – De la préparation du disque dur

Rédigé par Samaël - -

Journal de bord du capitaine :
Date : 5 janvier 2010
Lieu : Perdu dans le cyber espace

Après de multiples rebondissements pour obtenir mes pièces (disque dur plus disponible, plusieurs allers-retours au magasin de retrait où sévissent des incompétents mal aimables ... ), j'avais enfin en ma possession tout ce que j'avais si soigneusement choisi. Les préparatifs étant terminés, le moment était venu de commencer ce long voyage initiatique.
Dans la suite de ce journal, je m'évertuerai à toujours narrer les événements tels qu'ils se sont produits, et non pas tels qu'ils auraient dû se produire. Ceci afin que mes erreurs puissent servir de leçons.

Dans la précédente entrée de ce journal, j'ai expliqué que l'un des éléments qui avait déterminé mon choix de SSD fut le suivi technique assuré par OCZ. Ayant trouvé sur le forum officiel d'OCZ (qui au passage est une mine d'or), toutes les informations nécessaires à la mise à jour du firmware de mon disque dur, j'ai décidé d'effectuer cette procédure avant même le montage de mon serveur. En effet, selon la version de base du firmware, les manipulations pouvaient impliquer des changements de configuration du bios de la machine hôte, voir de "jouer" avec des cavaliers. Ne souhaitant pas multiplier les difficultés, il était préférable de faire ces manipulations sur un pc que je connaissais et pas sur un serveur neuf. J'ai donc commencé par installer mon disque sur mon pc de bureau.

Première bonne surprise : le firmware présent sur mon disque était l'avant dernier firmware officiel (1.3) et ne nécessitait que des manipulations logicielles pour être mis à jour avec le dernier firmware officiel (1.41). De plus, la mise à jour n'effaçait pas les données présentent sur le disque; ce qui était le cas des précédentes procédures de mise à jour, d'où mon choix de m'occuper de cette mise à jour avant tout autre chose.
En suivant les instructions du forum, j'ai pu, aisément, créer une clé USB amorçable (merci UNetbootin[1]) contenant le logiciel de mise à jour de firmware. Un redémarrage et quelques minutes plus tard : mon disque SSD était à jour !

Ayant pris pour habitude d'avoir mes données personnelles sur une partition séparée du système d'exploitation, puisque le disque était installé sur mon pc de bureau, cela me semblait une bonne idée de préparer à l'avance mes partitions pour gagner du temps lors de l'installation. De plus, cela me permettait d'aligner mes partitions (principe permettant de limiter les écritures inutiles sur les disques SSD et donc de rallonger leur durée de vie[2]). Suivant les étapes décrites sur le forum OCZ[3], j'ai pu créer et aligner mes partitions en utilisant fdisk puis les formater en utilisant mke2fs.
Bien qu'il existe, depuis fort longtemps, des outils graphiques simples et performants pour créer ses partitions, les réglages fins nécessaires à l'alignement des partitions ne pouvaient se faire qu'en ligne de commande. Cela eu l'avantage de me permettre de me familiariser avec ces outils (ce qui va me servir par la suite même si ce n'était pas prévu ainsi), et par la même, d'éclaircir dans mon esprit la distinction entre : création de partitions, type de partitions et formatage.

Après quelques heures, le temps de lire les manuels des outils et de lire les tutoriels d'alignement, j'avais enfin mes 2 partitions (8 et 22 Gio) formatées en ext4[4]. Tout semblait prêt pour la prochaine étape, qui, j'en étais certain, ne pouvait que bien se passer ... ou pas en fait !

Prochaine entrée du journal : Du montage musclé d'un petit serveur

Notes

[1] UNetbootin est un petit logiciel multi-plateforme qui permet très rapidement de créer des périphériques amorçables : soit à partir d'iso que l'on a récupéré au préalable, soit en lui confiant le soin d'aller les télécharger à la volée.

[2] À la date de publication de cette article (2015), ces manipulations manuelles sont obsolètes et gérées automatiquement par tout les logiciels de partitionnement.

[3] En 2009, il fallait partir à la chasse aux infos en parcourant les forums, mais depuis, OCZ a publié un "DOs and DONTs with FAQs" sur les SSD qui semble assez complet.

[4] À l'époque, il y avait aussi un débat sur l'impact des différents système de fichiers sur la durée de vie des SSD. C'est cet article de Theodore Ts'o qui m'a rassuré et décidé à choisir ext4.

Les commentaires sont fermés.