Concrétisons Nos Idées

Une porte de frigo pour Billy [2]

Rédigé par Sacha - -

« Précédent | Suivant »

Je reviens vers vous dans un article de réflexion sur les contraintes de ma porte-bibliothèque. On pourrait croire au premier abord que je n'ai pas de cerveau mais j'aimerais que vous me laissiez une chance ;). Je vais détailler trois points qui sont, de mon point de vue, non négligeables :

  • l'assemblage de l'ossature
  • le poids du machin
  • le déplacement sur les roulettes

Parlons tout d'abord de l'assemblage de l'ossature de la porte. L'utilisation de vis ou de tourillons semble être une solution simple et logique pour le montage, cependant j'ai envie de réaliser un montage qui a de la "gueule" (et accessoirement j'aimerais apprendre en même temps). De ce fait, je suis parti sur un montage en queue d'aronde. Ce type de montage permet de créer par construction une résistance à l'arrachement dans le sens de la queue d'aronde, ce qui n'est pas négligeable au vu du nombre d'étagères et donc des efforts importants vers l'extérieur. En cherchant sur internet la valeur théorique de l'angle du trapèze, j'ai trouvé un angle d'environ 30º. Je propose ci-dessous deux dessins pour regarder le nombre et la taille qu'elles vont avoir.

queuedaronde

Je pense prendre la version triple pour répartir au mieux les efforts sur toute la largeur et aussi donner un meilleur rendu :).

Vu que le tout doit se déplacer sur des roulettes, il faut choisir ces roulettes. Un des critères important dans leur choix est le poids de l'ensemble. Je me suis demandé comment faire une estimation du poids et pas de façon "doigt mouillé au vent d'un soir de pleine lune". J'aurais pu peser les livres d'une étagère et multiplier par le nombre d'étagères, mais vu que je viens d'un monde scientifique qui aime se prendre la tête, j'ai réalisé un calcul en fonction de la masse volumique du papier et du bois. Ok ! ok ! c'est sûrement inutile mais ça m'amuse. Alors les masses volumiques sont :

  • bois sapin → 450 kg ∕ m³
  • papier → 705 - 1153 kg ∕ m³
Bon je compte mettre des livres de poche, donc on va dire que je vais prendre une masse volumique pour l'ensemble de 800 kg ∕ m³ (je ne suis pas fou ou du moins pas entièrement, je me limite à un objet plein et constant). Cela donne un volume de : 0,2 × 0,6 × 1,9 = 0,228 m³ soit un poids de : 0,228 × 800 = 182,4 kg. En gros je dois prévoir un poids de 200 kg.

La dernière réflexion que j'ai eue est sur le type de roulettes. Des roulettes qui tournent sur elles-mêmes me paraissent un mauvais choix. En effet, disons que tout se passe bien en ouvrant, lors de la fermeture, il va falloir qu'elles se retournent et ça me paraît une mauvaise idée pour la stabilité et le sol. Vous me direz que mettre des roulettes fixes n'est pas une meilleure idée car elles vont bloquer la rotation de l'ensemble. Et bien on peut minimiser cet effort en plaçant les roulettes tangentes à leur trajectoire (un cercle bien sûr). Regardons un petit dessin.

roulettes

En les plaçant ainsi, la porte ne saura décrire que des cercles autour d'un de ses angles (mais bon c'est ce qu'on veut, alors tout va bien).

Il me reste à voir l'épaisseur des morceaux de bois. Dans un premier temps, on va partir sur du sapin de 20 mm d'épaisseur. A voir si je change d'avis.

Fini pour aujourd'hui !
A plus !

Les commentaires sont fermés.